Revenir en haut Aller en bas


Le soleil, l'océan, de nouvelles rencontres et de nombreuses surprises vous attendent !
 

 :: annales :: Archives Saison 2 :: Archives des présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thomas Leblond, détective privé

avatar
Invité
Invité
Sam 6 Juin 2015 - 0:22
Invité
~ RP ~


Thomas, à 23 ans

Nom : Leblond
Prénom : Thomas
Âge : 42 ans

Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : Bisexuel
Statut marital : Divorcé, père de deux garçons

Race : Humain
Classe : Aventurier
Péché : La colère

Capacités spéciales : Intelligence, endurance
Occupation : Détective privé, client du complexe
Lieu de résidence : Suite numéro cinq type koushoku

Histoire personnelle :

Extraits du carnet de route de Thomas

Carnet de route, 21 juin :
Salut ! Je sais pas trop par où commencer mais j'ai décidé d'acheter un carnet chez Decitre – attention, pas un truc pourri avec des carreaux minuscules et dix pages qui se courent après ! – avec l'argent que j'ai eu à mon anniversaire (on m'a souhaité mes onze ans ce matin ! je suis un grand maintenant !). Ben voilà, c'est fait et c'est sur lui que j'écris ! Je vais y rassembler toutes les grandes aventures que je vivrai au cours de toute ma vie. Parce que je compte devenir aventurier, moi, quand je serai grand ! Maman m'a dit que je serai encore meilleur qu'Indiana Jones. Il me faut un look classe, à moi aussi ! Genre une cape, ou bien un masque ! Papa était un peu plus fermé, comme d'hab ! Ça fait quelques jours qu'il est grognon. Il me casse les couilles pour que je trie mon armoire à bouquins. Ce qu'il comprend pas, c'est que je veux pas les jeter, mes livres ! J'y peux rien si j'adore lire et me perdre dans les péripéties de mes héros favoris ! Maman dit souvent que je suis un rêveur... N'empêche, c'est pas pour ça que j'irai pas me taper le foot du samedi avec mes potes. Les gars m'ont dit que pour plaire aux meufs, faut être bien foutu. Alors je fais du sport !

Carnet de route, 13 mars :
Il m'est arrivé un truc de fou aujourd'hui ! Je rentrais chez moi après une petite partie sur le stade. Je n'habite pas très loin et j'aime bien marcher. Ça me permet de me vider la tête. Je suis tombé sur Sarah, la fille dont tout le monde est amoureux au lycée ! Elle pleurait et pourtant elle était toujours aussi canon... Je me suis arrêté pour lui parler et elle m'a expliqué que son chat avait disparu. C'était l'occasion où jamais ! En combinant mon intelligence et mon endurance (et un peu en suivant les croquettes), ben j'ai réussi à le lui retrouver ! Y'a quand même fallu monter sur le toit sur lequel il était grimpé – j'ai cru que j'allais mourir ! – mais Sarah m'a remercié en m'embrassant... Avec elle, je suis sûr que ça va être une sacrée aventure ! C'est la femme de ma vie, j'en suis certain !

Et puis maintenant, je sais ce que je veux faire de ma vie, grâce à elle. Je veux aider les autres, je veux enquêter pour eux quand ils sont au plus bas et ne trouvent plus de solutions. Je veux partager mes compétences avec le reste du monde !

Carnet de route 25 décembre :
Papa est mort. Ils appellent ça une crise cardiaque. Moi, j'appelle ça une belle merde. Il avait le cœur fragile. Et même s'il faisait attention à ne pas se surmener, la faucheuse a sonné son glas. Bordel, j'espère au moins que c'est pas génétique. Je m'en voudrais si Max perdait également son père le jour de Noël. Sarah a su trouver les bons mots pour me réconforter. C'est une vraie perle ! Je ne sais pas ce que je serais devenu sans elle, et sans notre petit bout de deux ans. Ils m'aident à supporter la douleur, à ne pas gueuler contre l'univers parce qu'il m'a enlevé mon paternel. Je l'aimais ce vieux con. Dieu ait pitié de son âme, si dieu il y a. Personnellement, j'ai arrêté d'y croire. Je préfère les grands romans d'aventures aux récits de la vie des saints.

Carnet de route, 9 avril :
Cette fois, je sens que je touche le bon filon ! J'ai réussi à retrouver la trace de mademoiselle Morel dans un petit village près de Chambéry. C'est qu'elle m'en a donné du fil à retordre, cette petite garce ! Du jour au lendemain, elle a disparu du domaine familial et c'est à bibi qu'on a demandé d'enquêter. Les détectives privés sont moins bavards que les flics, enfin c'est le bruit qui court dans notre milieu. Pour les histoires honteuses, c'est à nous autres fileurs de l'ombre qu'on refile le boulot. Non pas que ça me gêne ; depuis que je suis gamin, j'ai toujours trouvé distrayant le fait de me lancer dans des investigations pas possibles. Mais quand même ! J'aimerais bien qu'un jour on me mandate pour autre chose que la fugue d'une gosse de 17 ans, en pleine crise d'ado. J'ai l'impression de m'embourber et d'empêcher cet esprit, que l'on me connaissait si vif et si lucide, de progresser encore sur la route de la véritable sagesse. Par chance, j'arrive toujours à me débrouiller pour trouver de quoi m'instruire quand je pars en « mission ». Le monde est vaste et rempli de savoir... Je suis encore loin d'avoir acquis toute la connaissance que je souhaite obtenir.

Carnet de route, 23 novembre :
Cela fait presque six mois que je suis parti, que je les ai laissés... Ils me manquent tellement ! Sarah en a eu marre de mes délires ; je la comprends. Mais ils ont été plus forts que moi. Elle m'a demandé de choisir. Mon job ou ma famille. Je n'ai pu m'y résoudre. Alors, elle a choisi pour moi. Elle a fait ma valise, sous les yeux médusés des gones, et l'a posée devant la porte. J'ai pas eu besoin de plus pour comprendre. J'ai empoigné l'anse et je me suis tiré. Pas d'adieux, pas d'embrassades. Faut dire que j'étais tellement en colère contre elle et contre moi-même que je pensais qu'à un truc : retenir ma main pour pas lui en coller une. Me foutre à la porte, moi, devant nos deux garçons... Franchement, à quoi elle pensait... Ils doivent avoir une bien piètre image de leur père, à l'heure qu'il est. Mon plus grand regret est de ne pas m'être arrêté pour leur parler, pour les embrasser, avant de les laisser à leur sort. Seulement, on n'avance pas, si on se replit le crâne d'amertume. Alors j'essaie de pas trop penser à eux, ni à leur mère. J'ai appris qu'elle s'était trouvé un nouveau mec, assez rapidement. On ne peut rien me cacher.

Carnet de route, 18 février :
Enfin, quelqu'un me reconnaît à ma juste valeur ! J'ai cru que jamais je n'y arriverai, mais mes efforts ont fini par payer. Cette fois-ci, je file un gros poisson. Je n'ai qu'un nom : Otani Hideki – cette manie qu'ont les Japonais d'inverser prénom et nom, va falloir que je m'y fasse ! – et aucune photo. Je dois retrouver ce type pour empocher un gros pactole qui me permettra de rentrer glorieusement auprès de mes fils. Ce qui est bizarre, c'est que je n'ai eu aucun contact avec mon employeur, juste quelques mails échangés via le net, un avant-goût de vingt mille dollars sur mon compte et des vacances fraîchement payées dans un immense centre touristique – c'est apparemment là que se terre également ma cible. Le Complexe Hinata qu'ils appellent ça ! On raconte que là-bas, la vie est tellement paradisiaque que personne n'a envie d'en repartir. Qu'ils essaient de retenir un vieux loup comme moi ! Personne ne met de frein à ma liberté. Je vais là où j'en ai envie, là où me portent le vent et l'aventure. Il ne me reste plus que ça. L'évasion.  

Description du physique :
Thomas est un bon morceau de français d'un mètre quatre-vingt-sept, pesant soixante-seize kilos. Il a l'air plutôt austère, bien qu'il ne soit pas dénué de sens de l'humour. Mais les épreuves et les cicatrices récoltées au cours de ses aventures ont endurci son visage. Il cache derrière ses verres ovales, surmontées d'une parure métallique, deux iris d'un marron profond qui déstabilisent aisément lorsqu'il les plonge dans les vôtres. Par ailleurs, le détective est une personne très observatrice. Il a apprit à patienter, durant des heures, avec son appareil photo, en inspectant tout ce qui se passe autour de lui. Sa tête, pleine de savoirs et connaissances en tous genres, est surmontée d'une longue chevelure blonde comme le soleil, qu'il noue la plupart du temps en queue de cheval. Quelques mèches s'en échappent pour tomber sur sa figure. L'aventurier porte la barbe mais l'entretient méticuleusement tous les jours, au ciseau et au rasoir. S'il prend soin de son apparence, c'est, principalement parce qu'il travaille pour des gens plein aux as. Mais il a conservé cette habitude et en a fait un instant de détente et de plaisir.

C'est pourquoi, on le croisera vêtu avec élégance, principalement d'une chemise, d'un pantalon de préférence en coton, d'une veste habillée et d'une cravate. Il lui arrivera d'ajouter un veston sombre entre la première et la deuxième couche, en cas de basse température. Niveau sous-vêtements, il arbore des boxers de couleur noire qui mettent en valeur son fessier. Thomas est un homme plutôt carré, dont la musculature, assez saillante quand il est torse nu, laisse imaginer à ceux qui la voient à quel point il est endurant. À force de courir à droite et à gauche, les épreuves l'ont rendu tenace face à toute situation ardue sur le plan physique. S'il lui est déjà arrivé de se battre, c'était uniquement en cas de légitime défense, ou pour protéger autrui. Pour tous ceux qui auront le privilège de contempler notre armoire à glace atténuée dans le plus simple apparat, vous découvrirez dans le bas de son dos le tatouage d'un serpent en train de se mordre la queue. Un souvenir de cuite dont... il n'a aucun souvenir.

Description du caractère :
Comme son tempérament aventurier l'indique, Thomas aime partir en quête de l'inconnu. La découverte et le mystère ne lui font pas peur. Au contraire, sa vie ne serait rien sans les péripéties quotidiennes qui la ponctuent. Depuis qu'il a été séparé de sa famille, le détective s'acharne au travail afin de pouvoir rentrer avec honneur chez lui et retrouver ses garçons, Max et Gabriel, 17 et 13 ans. Ses fils sont sa principale source de motivation. Il ne se passe pas un jour sans qu'il pense à eux et à ce qu'ils doivent être en train de faire pendant que lui, leur père, espionne via son puissant appareil photo, une femme infidèle. Notre homme chérit profondément sa liberté, celle qui l'a conduit à abandonner les siens pour vivre son existence à cent pour cent. Personne ne peut lui imposer de barrières qu'il ne trouve le moyen de franchir. Sans quoi, son sacrifice n'aurait plus aucun sens. De plus, il jouit d'une large ouverture d'esprit qui l'incite à faire des expériences que les bonnes mœurs qualifieraient de honteuses pour un père de famille. Et alors ? Il est célibataire et le plaisir avant tout ! En étant bisexuel, on a deux fois plus de chances de passer de bons moments. Pourquoi s'en priver ?

Malgré son apparence propre sur lui, l'aventurier peut très rapidement se mettre en colère – une vraie boule de nerfs aromatisée au wasabi. Une broutille est capable de le faire sortir de ses gonds, surtout s'il s'est levé du mauvais pied ou s'il n'a pas pu boire son café du matin. Son caractère colérique s'est aggravé après la mort de son père mais il parvient à le contenir lorsque cela s'avère nécessaire, préférant alors tourner les talons et aller péter la première chose qui lui tombe sous le pieds, plus loin. L'un des plus grands atouts de Thomas est son intellect. Depuis son enfance, le jeune homme a l'esprit vif et alerte. À force de lectures et d'investigations sur le terrain, il est devenu tout aussi cultivé que n'importe quel savant et tout aussi capable d'analyser une situation et de monter un plan qu'un fin stratège. C'est pour cela qu'il se garde toujours un petit bouquin à lire en cas de fil d'attente trop longue, de déplacement en bus, ou pour s'endormir. Il maîtrise également les nouvelles technologies et possède son propre ordinateur portable. Âme déterminée à parvenir à ses fins, l'aventurier s'est juré de ne jamais abandonner l'une de ses nombreuses quêtes de la vérité. Armé de son appareil photo, de son dictaphone et de son carnet, il est prêt à percer toutes les énigmes qui se dresseront sur son passage.

En dépit de ses défauts, notre colérique est incroyablement généreux. Se satisfaisant de tout ce que la nature et la vie ont de plus simple et de plus pur (l'air frais, le bruissement des arbres sous la brise, l'inconstance des sentiments, l'amour paternel et filial...), Thomas n'hésite pas à donner de son temps et de sa personne pour quelqu'un de plus démuni que lui. Le Complexe Hinata est donc quelque chose de complètement nouveau pour lui, qui n'est pas habitué à nager dans le luxe. Néanmoins, il n'oublie pas qu'il a une mission à accomplir et qu'entre deux jacuzzis, il lui faudra mettre la main sur sa cible.


Tatouage de Thomas


~ Hors RP ~

Certifiez votre majorité : Je certifie être majeur.
Compte secondaire ? Oui

Votre expérience dans le domaine du RP (et/ou la gestion d'un forum) : Diverses expériences de jeu de rôle et de nombreuses aventures sur papier, forum ou jeu vidéo !
Comment avez-vous découvert le forum ? En suivant les traces de pas à la loupe...


La famille Leblond
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 6 Juin 2015 - 8:04
Invité
Bienvenue à toi ! J'adore ton avatar et ta signature. ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shiryu Hyuga
Star de la plage
Masculin
Cochon
Messages : 1146
Soleils : 2537
Date d'inscription : 11/01/2015
Sam 6 Juin 2015 - 8:41
Shiryu Hyuga
Hellohohenheim !!!!! Quelle lumineuse apparition !  sunny Les avatars tirés de FMA sont toujours un plaisir !
Re-bienvenue sur Hinata (qui se cache derrière ce rôle ? je suis curieuse Smile )

Comme d'habitude, le petit passage avant validation de l'examen de fiche par Kyo !

Citation :
♦️ Signature du règlement : RAS.

♦️ Certification majorité : RAS.

♦️ Mise en page : RAS.

♦️ Avatar : RAS.  

♦️ Présentation/Identité : RAS.

♦️ Capacités spéciales : RAS.

♦️ Histoire personnelle :
Le journal intime est original et efficace. On fait directement connaissance avec son personnage et ses pensées. L'histoire de Thomas est très intéressante (quoiqu'un peu triste ce départ loin de ses fils). J'ai beaucoup apprécié les références à un certain manga... et à Decitre ! Et les circonstances de son arrivée à Hinata sont mystérieuses... Je meurs d'envie de savoir qui est Otani Hideki...

♦️ Physique & Caractère :
Bienvenue dans le club des tatouages "serpenteux" ! Tu mènes agréablement bien la description du physique et du caractère, avec un brin d'humour très agréable. Tout est évoqué, rien n'est à rajouter. C'est farpait !

♦️ Orthographe/grammaire : Quelques rares petites fautes, mais on en fait toujours qui échappent à la relecture.

Je pense sans trop de me tromper que la validation sera rapidement effective !
Bonne journée !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 6 Juin 2015 - 10:07
Invité
Bienvenue à toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 6 Juin 2015 - 12:58
Invité
Arigatō gozaimasu pour l'accueil et les commentaires Smile

Shiryu, tu sauras bien assez vite qui se cache derrière ce masque de lumière !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kyo Kazeyama
Administrateur
Masculin
Rat
Messages : 2641
Soleils : 5480
Date d'inscription : 19/08/2012
Dim 7 Juin 2015 - 13:58
Kyo Kazeyama
Bonjour à nouveau !

Comme l'a souligné notre roi des casseroles, ta présentation est complète et se lit très bien. L'utilisation de la forme du journal est bien choisie et l'on ressent parfaitement la personnalité de ton protagoniste à travers le ton employé. Bon choix d'avatar Wink

Aussi, que la validation soit !

Avant de débuter le RP, le staff te recommande fortement la lecture de ce guide.

Tu peux désormais :
- créer un journal intime, qui te permettra de participer à la course aux succès,
- ouvrir un carnet de comptes, qui te permettra d'acheter et vendre divers objets,
- nous informer de tes disponibilités,
- inclure un lien vers ta fiche, ton journal, ton carnet de comptes et tes disponibilités dans ta signature.

Bon jeu !

_________________

Let's put a smile on that face ! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 7 Juin 2015 - 18:23
Invité
Merci, j'ai hâte de commencer à RP ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: annales :: Archives Saison 2 :: Archives des présentations-
Sauter vers: